Musée du cristal et du Val Saint Lambert 2017-03-20T14:15:20+00:00

Le Musée du cristal et du Val Saint Lambert

Nous vous invitons à venir découvrir le site du Val Saint Lambert, 1000 ans d’histoire, le travail d’une matière noble, un savoir-faire impressionnant, ses bâtiments industriels encore présents, son environnement naturel préservé et surtout son musée situé dans ce magnifique château classé aux monuments historiques.

La Galerie

Collection du Val Saint Lambert
Un ensemble de vitrines avec 250 pièces de la collection du Val Saint Lambert rassemblant toute son évolution artistique

Le Film

La vie du monde ouvrier du Val
La vie du monde ouvrier du Val au travers des témoignages chaleureux et poignants d’anciens travailleurs des cristalleries

Le Parcours Ludique

Sculptures Interactives
Un ensemble interactif de cinq sculptures monumentales en verre réalisées par l’artiste belge Bernard Tirtiaux

La Démonstration

L’Atelier du Val
Le travail et le talent du Maître Verrier vécu en direct.
Sous vos yeux la création d’une pièce unique

Le Parcours Spectacle

De l’Antiquité à nos jours.
Un voyage dans le temps. Dédale de scènes retraçant l’histoire du verre et du cristal de l’Antiquité à nos jours

Site du Val Saint Lambert

Bâtiments historiques
Bâtiments historiques, jardins, étang et forêt. Cafétéria, espace pique-nique et repas sur commande

Histoire du site du Val Saint Lambert

Au début du XIIIème siècle au lieu dit « le Champs des Maures ». Le Prince-Evêque de Liège Hugues de Pierrepont  a fait don de ces terres aux Cisterciens, afin d’y fonder une abbaye. Bâtisseurs infatigables, les moines assainissent le terrain, canalisent les ruisseaux, créent des étangs, assèchent les marais. De plus, le sol de leur terrain renferme du charbon de terre, dont on vient de découvrir les nombreuses propriétés.
L’exploitation florissante des houillères par les Cisterciens, ajoutée à des dons généreux, va leur permettre d’édifier rapidement une église et des bâtiments monastiques. Ces bâtiments sont de style gothique, dont les Cisterciens ont contribué à répandre l’usage. Ils s’ordonnent autour d’un cloître à ciel ouvert, entouré de galeries. L’église s’allonge sur un côté, son chevet est orienté à l’Est.

A la fin du Moyen-âge, l’abbaye passe par des temps difficiles, et doit subir, outre de nombreux pillages, les assauts furieux de deux incendies. Le dernier a ravagé l’église.

A partir de la moitié du XVIème siècle, la prospérité revient. Les pèlerins se font de plus en plus nombreux. En 1629, un important bâtiment destiné à l’accueil des hôtes s’ajoute à l’abbaye : c’est la maison des étrangers. Vous pourrez la voir en vous baladant sur le site.

Au XVIIIème siècle,  l’abbé de Harlez décide d’entreprendre la construction d’une nouvelle abbaye, après avoir fait démolir l’église gothique et le cloître. C’est le château actuel où se trouve le musée, le Palais abbatial.

En ce jour du 9 vendémiaire de l’an IV, suivant les lois de la république, les ordres religieux seront supprimés et leurs biens confisqués. L’abbaye est mise aux enchères le 10 juillet 1797. Trois mois à peine après l’évacuation du dernier abbé. C’est le citoyen Deneef qui en fait l’acquisition. Il détruit l’église abbatiale et transforme les bâtiments pour en faire une filature de lin. Mais sa filature n’aura pas de succès !

Un peu plus tard, après la chute de l’Empire, la prestigieuse cristallerie de Vonêche, près de Bauraing, se retrouve en territoire hollandais et donc coupée du marché français. Aimé Gabriel d’Artigues qui la dirige rachète alors la cristallerie Baccarat dans les Vosges. Et deux des employés de Vonêche, le chimiste Kemlin et le polytechnicien Lelièvre créent leur propre cristallerie dans l’abbaye du Val Saint-Lambert. L’endroit est idéal : la Meuse et la grand-route sont proches, les bâtiments sont grands et on trouve aux alentours toutes les matières premières et de la main-d’œuvre de qualité.

Dès juin 1826, des fumées s’élèvent du plus vieux bâtiment de l’abbaye : le premier four est activé. Le palais abbatial accueille les bureaux de la direction. L’aile orientale, dernier vestige du cloître gothique, est percée pour permettre le passage d’une voie ferrée interne. La cristallerie se développe rapidement et, à partir de 1835, autour de la cour du Val, une centaine de logements sont construits pour les travailleurs. Vous pouvez découvrir maintenant la masse imposante de deux nouvelles tailleries. Plus loin, une troisième, puis une quatrième s’ajoutent à l’ensemble, puis une machine à vapeur dont la force motrice va permettre aux meules des tailleurs et des polisseuses de tourner.

A la fin du siècle, la cristallerie grandit toujours. La production s’est diversifiée. On ira jusqu’à produire plus de 100.000 pièces par jour avec près de 5.000 ouvriers à l’aube du XXème siècle. C’est une véritable petite ville qui se forme autour de l’usine, toujours animée. Il y a même une école, c’est une chance rare à cette époque d’aller à l’école ! On parle d’une période florissante de l’industrie d’avant la grande crise de 1928. Les choses deviendront plus difficiles après.

Le château sera classé aux monuments historiques le 26 novembre 1973. La ville de Seraing fera l’acquisition du château et obtiendra en 1996 des fonds européens pour en faire ce qu’il est aujourd’hui. Le bureau d’architecture Dethier sera en charge de sa restauration :

Nous vous invitons à venir découvrir ce site, 1000 ans d’histoire, le travail d’une matière noble, un savoir-faire impressionnant, ses bâtiments industriels encore présents, son environnement naturel préservé et surtout son musée !

Liens utiles:

Hugues de Pierrepont https://fr.wikipedia.org/wiki/Hugues_de_Pierrepont
Moines de Signy https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Notre-Dame_de_Signy
L’abbé de Harlez https://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_de_Harlez

http://www.vsl-history.be/historique.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_du_Val-Saint-Lambert
http://www.val-saint-lambert.com/about/histoire/lang/fr
http://europe.wallonie.be/node/81
http://www.dethier.be/fr/projets/palais-abbatial-du-val-saint-lambert
http://www.chokier.com/FILES/VALSTLAMBERT/PlanValStLambert-Ledru.html